top of page
Plenitude-yoga-1-bleu-roi_edited.png

Les richesses de la cuisine indienne

Dernière mise à jour : 19 janv. 2023



Comment ne pas être captivé par les couleurs et les odeurs de la cuisine indienne ? Le jaune d'or du curcuma, l'arôme des graines de cumin ou la fraicheur anisée des feuilles de coriandre ?

Depuis des siècles, ce pays est passé maître dans l'art de mélanger les épices sans craindre de surprendre par les goûts les plus relevés, les couleurs les plus vives ou les odeurs les plus franches. La cuisine indienne n'a, de fait, rien de fade. Elle frappe l'imagination qui s'envole directement vers l'Orient.


Tout en étant un plaisir pour les sens, cette nourriture recèle de nombreuses autres richesses. Elle est, depuis des millénaires, intimement liée aux philosophies et religions orientales.


Marquée par les préceptes de non-violence, la cuisine Hindoue est la plus ancienne cuisine végétarienne au monde. Son refus de la souffrance animale l'a conduite à explorer les associations d'aliments propres à assurer un bon apport vitaminé et protéiné. Aujourd'hui, alors que la consommation de viande et de poisson baisse dans les ménages occidentaux notamment en raison d'un souci écologique, les plats indiens sont riches d'enseignements quant à la manière de réduire les protéines animales sans mettre en danger sa santé.


La nourriture est aussi profondément liée à la pratique du yoga. Pour le yogi, le corps est le réceptacle de l'âme. C'est à travers lui que la libération intérieure est possible. À ce titre, il cherche à l'entretenir en se nourrissant des mets les plus digestes. Dans de nombreux manuscrits anciens qui mettent en scène l'enseignement d'un maître à son élève*, le premier précepte, avant toute pratique du yoga, est de surveiller son alimentation.


Cet intérêt pour la nourriture va plus loin que le simple souci de santé physique. En Inde, les aliments entrent dans une cosmogonie du vivant où chaque élément de la nature forme un Tout sacré. Selon cette conception du cosmos, la nourriture ne permet pas simplement de ravitailler énergétiquement le corps mais aussi de s'ouvrir à une transmutation spirituelle. En particulier grâce à Agni, dieu incandescent, qui transforme les aliments par la cuisson et le feu digestif.

De même, parce que les vivres font partie de ce Tout auquel appartient l'Homme, ils permettraient de le soigner. De cette certitude est née la science de l'Ayurvéda cinq siècles avant JC qui pose le postulat de la valeur médicinale des aliments. Ces derniers seraient capables de corriger les déséquilibres internes tout en ravissant les papilles par les jeux des températures et des goûts.


* cf par exemple le manuscrit intitulé Astanga Yoga de Charandasa (Xe siècle) traduit du sanskrit à l'anglais par Om Prakash Tiwary en 1983.





STAGE DE CUISINE INDIENNE

Samedi 29 Octobre

9h-16h


Une séance de yoga puis préparation et dégustation d'un repas indien végétarien.

Données théoriques d'alimentation saine selon les principes de l'ayurvéda.


Tarif : 80 euros

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page